Category Archives: Journal

Les moments forts de la scène artistique française par Chris Fitzpatrick

Le directeur du Kunstverein de Munich, Chris Fitzpatrick, partage avec nous ses impressions sur le programme FOCUS ARTS VISUELS 1 de l’Institut français :

Chris Fitzpatrick, portrait, courtesy Kunstverein München e.V., photo : Margarita Platis

Chris Fitzpatrick, portrait, courtesy Kunstverein München e.V., photo : Margarita Platis

Dans le cadre du FOCUS ARTS VISUELS, j’ai appris que la probabilité de recevoir une réponse positive d’un Frac  (Fonds Régional d’Art Contemporain) à une demande de prêt d’œuvre pour une exposition est de 95%. Au vu du fait qu’un grand nombre de musées exposent actuellement moins de 1% de leur collection et que de plus en plus de collections privées ouvrent leurs propres espaces d’exposition, il est intéressant de constater que le système des Frac poursuit le but d’agrandir ses collections et de présenter celles-ci le plus largement possible.

J’ai également appris que le système des Frac a été conçu, du moins en partie, dans une optique de décentralisation afin d’éviter une concentration trop importante des lieux et évènements culturels à Paris. Ce sujet, qui est évidemment également un sujet politique, a amené avec lui différentes opinions parmi les directeurs et directrices lors de notre voyage de recherche d’une semaine avec l’Institut français. Ce dernier semble adhérer à cette logique de décentralisation, nos visites ne concernaient en effet pas uniquement des institutions parisiennes telles que le Palais de Tokyo (où Neil Beloufa nous a guidé à travers les dispositifs toujours changeants de son exposition mécanisée) ou le nouvel espace Lafayette Anticipations (où l’exposition cryptique de Lutz Bacher semblait faire exploser latéralement la verticalité de l’architecture de Rem Koolhaas) pour ne citer que deux exemples.

Lutz Bacher - The Silence of the Sea, vue d'exposition 2018, Lafayette Anticipations, photo : Delfino Sisto Legnani et Marco Cappelletti

Lutz Bacher – The Silence of the Sea, vue d’exposition 2018, Lafayette Anticipations, photo : Delfino Sisto Legnani et Marco Cappelletti

Nous avons également visité des lieux moins centraux situés en région tels que le Credac, le Centre Pompidou Metz, le Frac Bretagne ou encore La Criée à Rennes. Il m’est difficile de penser à un ensemble de bâtiments plus intéressant que celui que j’ai découvert lors de notre visite au Centre d’art contemporain – La synagogue de Delme. Malgré (ou peut-être justement grâce à) leur éloignement de la capitale, ces lieux « suburbains » ou « régionaux » mettent en place des programmations au moins aussi intéressantes, si ce n’est plus, que celles que j’ai pu découvrir à Paris.

Centre d'art contemporain la synagogue de Delme, Gue(ho)st House, Berdaguer & Péjus, 2012 © Adagp Paris 2012 / Berdaguer & Péjus, photo : OHDancy photographe

Centre d’art contemporain la synagogue de Delme, Gue(ho)st House, Berdaguer & Péjus, 2012 © Adagp Paris 2012 / Berdaguer & Péjus, photo : OHDancy photographe

Un autre Frac que nous avons visité est le Frac Lorraine à Metz, où nous avons été accueillis par la nouvelle directrice du lieu Fanny Gonella, auparavant commissaire du Bonner Kunstverein, puis directrice artistique du Künstlerhaus de Brême. Après l’accueil par Fanny Gonella, nous avons jeté un œil à l’exposition You remind me of someone, sa première exposition au Frac Lorraine mais également sa dernière exposition au Künstlerhaus de Brême 2. La réinterprétation de cette exposition est simultanément une transition programmatique entre les deux postes de la nouvelle directrice, le prologue d’un nouveau chapitre pour l’institution et une opportunité pour Fanny Gonella de s’habituer à ses nouveaux locaux.

Jade Fourès Varnier und Vincent de Hoÿm, In Jeopardy, Temple of Jacent II, Pietà, 2018, Ausstellungsansicht, Production 49 Nord 6 Est - Frac Lorraine, Courtesy die Künstler, Foto: B. Mathia

Jade Fourès Varnier und Vincent de Hoÿm, In Jeopardy, Temple of Jacent II, Pietà, 2018, vue d’exposition, Production 49 Nord 6 Est – Frac Lorraine, Courtesy die Künstler, Foto: B. Mathia

Cette stratégie de réinterprétation d’une exposition semble ici opportune, surtout étant donné le nombre d’œuvres traitant de sujets tels que la répétition, le mimétisme, la ressemblance ou l’inextricable, avec des jeux de similarités opérant au sein des œuvres, entre les œuvres ou encore entre les œuvres et les personnes les regardant. Fanny Gonella fonde cette exposition sur la conception, chère à Jonathan Flatley, que la ressemblance mène à l’empathie et que cette dernière est le fondement de la réciprocité nécessaire à tout échange émotionnel. J’ai essayé de réfléchir à cette idée pendant que j’observais les portraits, objets anthropomorphiques et vidéos qui remplissent les étages du bâtiment.

Une autre figure très présente au sein de l’exposition est Stanford Meisner. Dans le but d’entrainer des acteurs à des formes d’émotions plus authentiques et spontanées, Stanford Meisner a développé des techniques de jeu dont des travaux de mimétisme immédiat, d’observation ou de réactivité entre acteurs. Cette méthode jouit encore aujourd’hui d’une grande influence comme le démontrent les artistes Anja Kirschner & David Panos qui s’en inspirent dans leur installation vidéo multi-canaux Living Truthfully under Imaginary Circumstances. Y sont visibles un acteur et une actrice assis face à face, répètant des extraits de texte et échangeant parfois leurs rôles. Cette performance frénétique donne l’impression que les deux acteurs auditionnent avec des répliques reçues spontanément, répétant ces dernières jusqu’à ce qu’elles semblent vraies, jusqu’à ce qu’elles acquièrent une certaine réalité. C’est un exercice aussi drôle qu’il est captivant.

Anja Kirschner et David Panos, Living Truthfully Under Imaginary Circumstances, 2011, installation vidéo, courtesy les artistes et Hollybush Gardens

Anja Kirschner et David Panos, Living Truthfully Under Imaginary Circumstances, 2011, installation vidéo, courtesy les artistes et Hollybush Gardens

D’après Fanny Gonella, l’exposition traite également de la prolifération quotidienne d’images dans nos sociétés actuelles. C’est là un vaste sujet récurrent, qui dérive souvent dans des discussions sur l’intelligence artificielle – sa capacité à apprendre, mais uniquement par un système de pensée influencé par la subjectivité de son créateur – ou par extension, sur les questions de reconnaissance faciale, de reconnaissance de motifs et toutes ces autres thématiques qui posent la question de l’impact qu’ont sur nos vies les images et leur dissémination. Ce n’est cependant pas cet aspect qui m’a le plus frappé dans l’exposition. La construction de soi et la mise en scène performative implicitement liées à la production et la distribution d’images sur les réseaux sociaux ont trouvé chez moi une plus grande résonnance.

En tant que telle, cette exposition pose une question intéressante : les acteurs, qu’ils soient professionnels ou amateurs, sont-ils des maîtres de l’empathie et de l’identification ou utilisent-ils froidement leur talent pour manipuler notre empathie ? C’est là une question particulièrement intéressante en lien avec la question du pouvoir et sa nécessité d’imposer l’assimilation et la conformité, tout en maintenant en place l’inégalité et la différence (notamment en absorbant et normalisant certaines différences).

Neïl Beloufa - The enemy of my enemy, vue d'exposition 2018, Palais de Tokyo, courtesy l'artiste et Balice Hertling Gallery (Paris), photo : Aurélien Mole © ADAGP, Paris 2018

Neïl Beloufa – The enemy of my enemy, vue d’exposition 2018, Palais de Tokyo, courtesy l’artiste et Balice Hertling Gallery (Paris), photo : Aurélien Mole © ADAGP, Paris 2018

Je pense que cette thématique est également en lien avec notre voyage de recherche, qui a pour but d’amener des personnes extérieures à la France en France, dans l’espoir de développer des partenariats et de nouvelles opportunités. Il est aujourd’hui très simple de consommer des images d’œuvres d’artistes français ou de suivre la programmation d’institutions françaises de l’étranger, mais c’est une toute autre chose de les découvrir sur place, face à face pour ainsi dire.

Chris Fitzpatrick

Chris Fitzpatrick est directeur du Kunstverein de Munich. De 2012 à 2015 il était directeur d’Objectif Exhibitions à Antwerpen. Fitzpatrick a assuré le commissariat d’innombrables expositions en Belgique, au Canada, en Chine, en Estonie, en Allemagne, en Italie, en Lituanie, au Mexique ou aux Etats-Unis, parmi lesquelles le pavillon San Francisco à la neuvième biennale de Shanghai. Ses textes et interviews sont parus chez Arts Papers, Baltic Notebooks of Anthony Blunt, Cura, Fillip, Mousse, Nero, Spike Art Quarterly, Stationary et dans d’autres livres et publications.

1  Programme d’invitation de commissaires étrangers à du repérage artistique en France

2 L’exposition « Wie werden wir uns wiedererkennen » (du 18 novembre au 2017 au 28 janvier 2018 au Künstlerhaus Bremen) a été soutenue par le Bureau des arts plastiques de l’Institut français d’Allemagne

Les expos à ne pas rater à Paris en automne/hiver

Stephanie Weber, commissaire d’exposition au Lenbachhaus de Munich, a participé au programme FOCUS ARTS VISUELS de l’Institut français pour des curateurs internationaux pendant lequel elle a visité notamment la FIAC 2017 et la Biennale d’art contemporain de Lyon. Voici ses recommandations.

© Städtische Galerie im Lenbachhaus et Kunstbau München

© Städtische Galerie im Lenbachhaus et Kunstbau München

En savoir plus

Berlin Art Week du 13 au 17 septembre 2017

Les recommandations de Valérie Chartrain, commissaire d’exposition indépendante à Berlin

Nadira Husain, Milky Way, 2017, courtesy l’artiste et PSM Gallery, Berlin

Nadira Husain, Milky Way, 2017, courtesy l’artiste et PSM Gallery, Berlin

J’avoue me réjouir du retour annuel de la Berlin Art Week qui entre dans sa sixième année. Il y a peu d’autres capitales européennes qui consacrent autant d’efforts aux différentes disciplines artistiques que ce soit la danse, la musique, le théâtre, etc. La Berlin Art Week c’est une ville au rythme de l’art contemporain une semaine durant. Cette année une nouvelle foire, outre Positions, la traditionnelle ABC fera place à Art Berlin. C’est la ville qui m’attire encore plus.

En savoir plus

5 expositions et lieux à (re)décourvir cet été à Paris

Les recommandations de Lynhan Balatbat, curatrice à SAVVY Contemporary Berlin

192377_10150105775595679_2791202_o (1)

Rappelons, pour commencer, que six jours ne sauraient permettre de découvrir la diversité et la richesse des milieux culturels et artistiques d’une ville telle que Paris. Aussi, parmi les projets fascinants présentés dans le cadre de la semaine du  FOCUS arts visuels  de l’Institut français (invitation de curators internationaux),  j’ai choisi de vous présenter ceux que j’ai, à titre personnel, préférés :

En savoir plus

5 Highlights du Mois de la Photographie du Grand Paris

Les recommandations de Barbara Hofmann-Johnson, directrice du musée de la photographie de Braunschweig

14947638_1170093413069019_7785592461079208912_n

Il aurait fallu y passer tout le mois d’avril 2017 pour pouvoir voir l’ensemble de la programmation du Mois de la Photographie du Grand Paris, qui, pour la première fois, ne se tient pas uniquement dans le centre mais aussi aux alentours proches de la capitale. Sous la direction artistique de François Hébel, directeur de longue date des rencontres européennes de la photographie d’Arles, la programmation réussit le tour de force de proposer un programme axé sur la photographie et associant une multitude de musées, galeries, instituts culturels, mais aussi d’artistes et de commissaires dans tout Paris et sa banlieue.

En savoir plus

Les recommandations de Thibaut de Ruyter pour le Gallery Weekend berlinois 2017

Le “Gallery Weekend” de Berlin est devenu, au fil des dix dernières années, une belle institution et une intéressante alternative aux traditionnelles foires d’art contemporain. La capitale allemande n’ayant pas réellement réussi à trouver sa place dans le paysage des grandes foires internationales, le fait qu’une cinquantaine de galeries s’unissent pour — le temps d’un week-end (28-30 avril) —, vernir leurs expositions et célébrer ensemble la richesse artistique de la ville est une belle alternative.

En savoir plus

IN EXTENSO – Boiler Room

DAZ-Y-Table-JC

Quelles pratiques curatoriales à l’ère du nomadisme et de la dématérialisation ?

à la Fondation d’entreprise Ricard
lundi 13 avril 2015 de 14h30 à 18h – entrée libre

La Fondation d’entreprise Ricard accueille In Extenso, programme interdisciplinaire in progress mené par le Bureau des arts plastiques et de l’architecture et le Deutsches Architektur Zentrum (DAZ) à Berlin. Curatrices constructrices du projet, Agnès Violeau, Karima Boudou et Céline Poulin y sondent les pratiques curatoriales actuelles avec les intervenants invités et le public.

En savoir plus

DIX SUGGESTIONS D’EXPOSITIONS À VOIR EN FRANCE EN 2015 PAR MEHDI BRIT

IMG_1607

Mehdi Brit est commissaire d’exposition et historien d’art, spécialiste de la performance et de ses formes contemporaines. Rédacteur en chef de la Revue Diapo, il est commissaire associé à la FIAC (cycle In Process), au Silencio (cycle A Rebours) et au Festival international d’art de Toulouse (L’Eveil du Printemps).

Il nous propose une sélection de dix expositions à ne pas manquer en 2015.

En savoir plus

WORKSHOP : ESPACE PUBLIC

Workshop In Extenso – Erweitert : Espace Public, le 27 novembre 2014 au Deutsches Architektur Zentrum avec :

- Yildiz Aslandogan, architecte
- Fabien Bidaut, architecte
- Alicia Frankovich, artiste
- Judith Lavagna, commissaire d’exposition indépendante
- Aude Pariset, artiste
- Joanne Pouzenc, architecte
- Cailen Pybus, architecte
- Tanya Ostojic, artiste
- Vanessa Safavi, artiste
- Cathy Larqué, responsable du Bureau des arts plastiques
- Matthias Böttger, commissaire d’exposition du Deutsches Architektur Zentrum

En savoir plus

Marc Bembekoff : entretien avec Renaud Auguste-Dormeuil

Collage: Renaud Auguste-Dormeuil, Sans Titre

Collage: Renaud Auguste-Dormeuil, Sans Titre

Dans son travail artistique post-conceptuel, Renaud Auguste-Dormeuil sonde les paradoxes des images et déconstruit les stéréotypes véhiculés par les médias. Il remet sans cesse en question la production de l’image médiatique ainsi que son contenu politique subliminal. En savoir plus

In Extenso – Erweitert : Espace public

A l’occasion de la troisième discussion publique organisée dans le cadre du projet In Extenso – Erweitert, la curatrice Céline Poulin a invité l’artiste Jean-Pascal Flavien et l’architecte Markus Miessen à débattre sur le thème de l’espace public, autour de la Y-table du Deutsches Architektur Zentrum.

Céline Poulin © Jana Nowack

Céline Poulin © Jana Nowack

En savoir plus

ARTE CREATIVE – INTERVIEW AVEC CÉLINE POULIN

« Je m’intéresse à l’art, celui qui perturbe »

Dans un interview avec Arte Creative, Céline Poulin parle de son travail de commissaire et du projet In Extenso – Erweitert.

CelinePoulin_1_CreditMarlenMueller © Marlen  Müller

Pour le troisième volet « Espace public », Céline Poulin invite l’architecte Markus Miessen et l’artiste Jean-Pascal Flavier autour de la Y-Table du DAZ. Ensemble, ils s’interrogeront sur les questions suivantes : Comment une œuvre, une architecture interagit-elle avec la multiplicité de voix qui construisent l’espace public ? Quel impact ce contexte a-t-il sur la relation qui unit l’artiste, l’architecte et le public, parfois participant ? Sur les acteurs eux-mêmes ?

 

 

In Extenso – Erweitert #3 : discussion publique le jeudi 27 novembre 2014 à 19h

In Extenso_Public Space_Invitation Flyer-page-001 - Kopie

 

Dans le cadre de « In Extenso – Erweitert », la curatrice Céline Poulin discutera, à la DAZ Y-Table, avec l’artiste Jean-Pascal Flavien et l’architecte Markus Miessen, dont les travaux respectifs, à la frontière de l’art et de l’architecture, interrogent la relation entre langage et constitution de l’espace. Comment une œuvre, une architecture interagit-elle avec la multiplicité de voix qui construisent l’espace public ? Quel impact ce contexte a-t-il sur la relation qui unit l’artiste, l’architecte et le public, parfois participant ? Sur les acteurs eux-mêmes ?

Direction artistique : Marc Bembekoff (curateur indépendant), Matthias Böttger (DAZ), Cathy Larqué (Bureau des arts plastiques, Institut français)

Workshop : Contexte Social

David Hammons, Shoe Tree, 1981

David Hammons, Shoe Tree, 1981

Workshop In Extenso – Erweitert : Contexte Social, le 25 septembre 2014 au Deutsches Architektur Zentrum avec :

- Karima Boudou, commissaire d’exposition
- Jörg Stollmann, architecte et professeur
- Bani Abidi, artiste
- Cathy Larqué, responsable du Bureau des arts plastiques
- Matthias Böttger, commissaire d’exposition du Deutsches Architektur Zentrum

En savoir plus

Huit suggestions pour la FIAC 2014 par Mouna Mekouar

IMG_1508-750x560

La FIAC ouvre ses portes du 23 au 26 octobre 2014. Entre la réouverture du musée Picasso et l’inauguration de la fondation Louis Vuitton, cette semaine parisienne s’annonce riche en découvertes artistiques.
Mouna Mekouar est doctorante en histoire de l’art et curatrice au Palais de Tokyo entre 2012 et 2014. Elle vient de collaborer comme commissaire associée à l’exposition « Formes Simples » qui se tient au Centre Pompidou-Metz jusqu’en novembre 2014. Pour Jeunes Commissaires, Mouna Mekouar a fait huit suggestions des lieux incontournables pour la FIAC 2014

En savoir plus

Dix suggestions d’expositions à voir pendant le Mois européen de la photographie par Sabine Weier

Sabine Weier

Au cours de la sixième édition du Mois européen de la photographie, l’Institut polonais de Berlin présente l’exposition « Stocznia/Shipyard » organisée par Sabine Weier, auteure et commissaire d’exposition indépendante. Au total, 130 photographies sont présentées du 16 octobre au 16 novembre 2014. Pour Jeunes Commissaires et le Mois de la photographie, Sabine Weier propose dix suggestions d’expositions à voir.

En savoir plus

In Extenso – Erweitert : CONTEXTE SOCIAL

A l’occasion de la deuxième discussion publique organisée dans le cadre du projet In Extenso – Erweitert, la curatrice Karima Boudou a invité l’artiste Jimmie Durham et l’architecte Laurence Kimmel à débattre sur le thème du contexte social, autour de la Y-table du Deutsches Architektur Zentrum.

© Gerhard Haug

Karima Boudou  © Gerhard Haug

En savoir plus

Arte Creative – Interview avec Karima Boudou

“Les jeunes commissaires d’exposition sont à l’honneur avec le programme In Extenso à Berlin”

Dans un interview avec ARTE Creative, Karima Boudou parle de son travail de commissaire et du projet In Extenso – Erweitert.

© Marlen Müller

© Marlen Müller

Pour le second volet « Contexte social » Karima Boudou invite l’artiste, poète et essayiste Jimmie Durham et l’architecte Laurence Kimmel à la Y-Table du DAZ. Ensemble, ils interrogeront les processus sociaux et politiques qui définissent nos relations avec l’environnement, comment l’architecture et l’esthétique peuvent réagir et comment cela affecte l’idée de nous-même ?

Young Curators Workshop – 8ème Berlin Biennale

image-265x165

La Berlin Biennale for contemporary art a invité des commissaires d’exposition internationaux et émergents à participer à la cinquième édition du workshop destiné à de jeunes curateurs, dans le but d’échanger et de confronter leurs points de vue quant aux discours et aux pratiques curatoriaux.

Sous la conduite de María Inés Rodríguez qui a centré le workshop sur The Exhibition: Metamorphosis of a Concept - hypothèse selon laquelle les expositions universelles à la fin du 19ème siècle auraient établi l’exposition comme entité autonome -, treize commissaires provenant de onze pays différents ont ainsi durant dix jours dialogué avec les curateurs et des experts issus de disciplines artistiques diverses.

Jeunes Commissaires a travaillé en collaboration avec la Berlin Biennale pour permettre à deux commissaires d’exposition françaises : Mélanie Mermod et Barbara Sirieix de participer au BB8 Young Curators Workshop.

Credit Marlen Mueller

Entretien avec Agnès Violeau

Le coup d’envoi du projet “In Extenso – Erweitert” sera donné aujourd’hui, lors d’une discussion autour de la Y-table du Deutsches Architektur Zentrum à laquelle la curatrice Agnès Violeau a invité la philosophe Léa Gauthier et l’artiste Christian Jankowski. Ensemble, ils aborderont le thème de la performance. En vue de cette rencontre, nous nous sommes entretenus avec Agnès Violeau au sujet de sa conception de la performance et du métier de commissaire d’exposition, entre autres questions captivantes.

En savoir plus

Dix suggestions d’expositions à voir en 2014 par Julienne Lorz et Anna Schneider

montage photo

Julienne Lorz et Anna Schneider collaborent actuellement dans le cadre de la préparation d’une nouvelle forme d’expositions à la Haus der Kunst : les Capsule Exhibitions. Celles-ci seront inaugurées en octobre 2014 à la Haus der Kunst, avec la présentation condensée d’œuvres de Tilo Schulz et Mohamed Bourouissa. Les Capsule Exhibitions proposeront des œuvres nouvelles représentant des positions jeunes et internationales.

Elles nous font le plaisir de partager avec nous les expositions à ne pas manquer en 2014.

En savoir plus

Marlène Perronet © Frank Kleinbach

Interview avec Marlène Perronet

Tu as passé un an à l’Akademie Schloss Solitude à Stuttgart dans le cadre d’une résidence « Art-coordination », soutenue par le programme Jeunes Commissaires de l’Institut français. Qu’est-ce que cette expérience t’a apporté ?
L’apport principal de cette bourse de coordination a été de travailler entre les résidents et les membres de l’équipe de l’Akademie Schloss Solitude, auprès desquels j’ai beaucoup appris en termes de management de projets internationaux.

En savoir plus

Dix Suggestions pour Paris pendant la Fiac par Marc Bembekoff

Bembekoff

A Paris, la Fiac ouvre ses portes du 23 au 27 octobre 2013. Expositions, musées, galeries,  centres d’art et de nombreux autres lieux sont à voir ou à découvrir. Trois commissaires parisiens listent leurs dix plus belles suggestions. Aujourd’hui les propositions de Marc Bembekoff, commissaire d’exposition indépendant.  En savoir plus

Foto 2

abc03

JEANNE_DREYFUS_DABOUSSY07

Interview avec Jeanne Dreyfus-Daboussy

Quelles sont vos attentes du workshop “Jeunes Commissaires” de cette semaine?
Pour moi ce sont des rencontres. J’en profite pour découvrir la scène artistique berlinoise et me nourrir de son dynamisme, partager une réflexion ouverte sur les questions de l’exposition.
En savoir plus

Interview avec Shanaynay

Shanaynay_Outside-1

The Institut français / Bureau des Arts plastiques, partner of this year’s abc art berlin contemporary, enables the participation of French project spaces in the context of JEUNES COMMISSAIRES. Invited by abc director, Maike Cruse, the collective Shanaynay will curate a program spanning 15 project spaces, including the French Treize and Bétonsalon at UPCOMING EXHIBITIONS – a temporary format, which will reflect on its own terms of exhibiting, to be presented at abc. Read the interview with them by Cathy Larqué:
En savoir plus

ANAELLE_PIRAT_TALUY04

Interview avec Anaëlle Pirat-Taluy

Comment votre formation d’artiste a-t-elle influencé votre trajectoire?
Durant mon DNAP je n’ai quasiment pas produit d’œuvres. Mon diplôme a consisté en une conférence avec des documents sur des travaux jamais réalisés. Je me suis présentée en tant que critique d’art et ai parlé de mon travail d’artiste comme si c’était celui de quelqu’un d’autre. En savoir plus

HEADER07

Interview avec Karima Boudou

A quel moment de votre parcours le concept de “conservation” est-il apparu?
J’ai fait des études traditionnelles d’histoire de l’art. C’est à Rennes, durant mon master en conservation que tout ce vocabulaire est apparu, donc dans un cadre très académique.

En savoir plus

HEADER04

Sticker

Nos stickers sont arrivés!

Dès demain vous pourrez vous proclamer JEUNE COMMISSAIRE à la foire abc art berlin contemporary! Vous en trouverez aussi au KW Institute for Contemporary Art, au n.b.k. Neuer Berliner Kunstverein, à la Bibliothekswohnung, à Archive Books ou encore au Hamburger Bahnhof et à la Neue Nationalgalerie.

HEADER02

Interview avec Fabienne Bideaud

“Curating is the new criticism”?
Je dirais plutôt que le curating est une nouvelle forme d’expression et d’expérimentation qui permet de manipuler beaucoup d’idées. Il faut pourtant faire attention à la façon dont nous utilisons ces dernières. En savoir plus

HEADER01

Interview avec Arlène Berceliot Courtin

Si l’on comprend le mot “curation” au sens anglais du verbe “to care”, quelle est la chose dont vous vous occupez en ce moment?
En premier lieu, je m’occupe des artistes. Pour moi, le rôle du curateur/de la curatrice consiste essentiellement en l’action de prendre soin. Concrètement, cela consiste en beaucoup de conversations, et ensuite de mise en application de ces conversations, c’est à dire “prendre soin” de trouver le bon format pour que les idées communiquées par l’artiste prennent forme.

En savoir plus