Category Archives: Journal

5 Highlights du Mois de la Photographie du Grand Paris

Les recommandations de Barbara Hofmann-Johnson, directrice du musée de la photographie de Braunschweig

14947638_1170093413069019_7785592461079208912_n

Il aurait fallu y passer tout le mois d’avril 2017 pour pouvoir voir l’ensemble de la programmation du Mois de la Photographie du Grand Paris, qui, pour la première fois, ne se tient pas uniquement dans le centre mais aussi aux alentours proches de la capitale. Sous la direction artistique de François Hébel, directeur de longue date des rencontres européennes de la photographie d’Arles, la programmation réussit le tour de force de proposer un programme axé sur la photographie et associant une multitude de musées, galeries, instituts culturels, mais aussi d’artistes et de commissaires dans tout Paris et sa banlieue.

Grâce à l’engagement de Sophie Robnard de l’Institut français et sur invitation des différentes représentations de l’Institut français à l’étranger, un groupe de commissaires internationaux a eu la possibilité de se rendre sur des sites qui, faute de temps lorsque l’on visite la capitale française, restent souvent méconnus.

À ce titre, l‘édition 2017 du Mois de la Photographie représente un véritable petit guide, même si le catalogue du festival, malgré son épaisseur, ne mentionne pas l’ensemble des contributions dont la qualité est, par ailleurs, changeante. Aussi était-ce une bonne idée que d’opter pour le circuit « Grand Tour du Grand Paris ».  : ce dernier en effet n’est pas seulement d’une grande qualité artistique, il reprend également tant les thématiques des expositions que certaines contributions de jeunes artistes utilisant différemment la vidéo et la photographie.

Identité, urbanité et réalité sociologique sont des thèmes récurrents de l’art de la photographie qui ont profondément marqué l’histoire de celle-ci. Ainsi, les rétrospectives de Walker Evans et de Joseph Koudelka au Centre Pompidou sont-elles à voir absolument, au même titre que les autres expositions proposées dans le centre-ville et consacrées aux grands aspects de l’histoire de la photographie, à l’image, notamment, du 50ème anniversaire de l’agence MAGNUM.

Comment découvrir une ville, dont l’histoire, la diversité architecturale et les trésors culturels sont souvent idéalisés au travers de clichés qui tendent à occulter l’esthétique au quotidien, la réalité des banlieues et de leurs sempiternels chantiers, l’austérité des rues, les monstruosités architecturales, mais aussi l’art de vivre que cette ville génère ?

Arrivé en France au début des années 70, l’artiste polonais Eustachy Kossakowski fixe alors sur la pellicule les 157 panneaux qui annoncent et entourent Paris à la sortie de banlieues souvent impopulaires. Si les perspectives diffèrent à chaque fois, tous les clichés sont en noir et blanc et pris systématiquement à six mètres de distance du panneau « Paris », offrant ainsi une vue singulière de la capitale française. Intitulée  « six mètres avant Paris », l’œuvre de E. Kossakowski est présentée au MAC VAL, le musée d’art contemporain du Val-de-Marne à Vitry-sur Seine.

La jeune artiste française Po Sim Sambath sait elle aussi se servir de la force des images et de leur impact sociologique : avec „Les Muristes“, un travail en plusieurs parties, elle permet au spectateur d’établir un lien entre l’image archétypale du dealer en streetwear et un espace public au décor fictif. L’œuvre sculpturale que génère l’utilisation du scanner et de l’imprimante 3D donne ainsi le sentiment d’un travail photographique urbain réalisé pour les besoins d’une visionneuse et jette un pont entre les différentes manières de la percevoir. Intégré au sein d’une exposition collective dans un ancien magasin d’ameublement de la zone piétonne de St. Denis, le travail de Po Sim Sambath fait définitivement partie des contributions les plus passionnantes, non loin de la célèbre Basilique.

Outre les aspects de la vie urbaine, différentes expositions mettent en relation des vues de paysages archaïques et des moments privilégiés dans les relations entre l’Homme et la Nature. À cet égard, le film « Tezen » de Shirley Bruno, présenté à la Galerie municipale Jean Collet, est une véritable découverte. Empreinte d’une sérénité et d’une atmosphère particulières, l’œuvre de cette artiste née à New-York et vivant à Paris est inspirée d’un conte haïtien séculaire qui évolue au gré des narrations.

Découvrez ce film sur le site de l’artiste : http://www.shirleybruno.com/tezen#1

___

Barbara Hofmann-Johnson dirige le musée de la photographie de Braunschweig depuis novembre 2016. Après des études d’histoire de l’art, de langue et de littérature allemandes et des sciences du théâtre, du film et des médias, elle se voit confier la responsabilité de nombreux projets d’expositions de photographie contemporaine. Avant de prendre ses fonctions à Braunschweig, elle travaille pour la Photographische Sammlung/SK Stiftung Kultur – August Sander Archiv et comme chargée de cours à la Folkwang Universität der Künste Essen, dans le domaine de la photographie et de la pratique curatoriale.

Les recommandations de Thibaut de Ruyter pour le Gallery Weekend berlinois 2017

Le “Gallery Weekend” de Berlin est devenu, au fil des dix dernières années, une belle institution et une intéressante alternative aux traditionnelles foires d’art contemporain. La capitale allemande n’ayant pas réellement réussi à trouver sa place dans le paysage des grandes foires internationales, le fait qu’une cinquantaine de galeries s’unissent pour — le temps d’un week-end (28-30 avril) —, vernir leurs expositions et célébrer ensemble la richesse artistique de la ville est une belle alternative.

Surtout, c’est un format autrement plus intéressant que les traditionnels stands de foire : les galeries jouent « à domicile » et peuvent, du coup, présenter de belles expositions dans leurs grands espaces. (Il faut juste, vues les distances à parcourir entre les galeries, acheter une bonne paire de chaussures de marche ou réserver un budget de taxi conséquent). Bref, le Galerie Week-End est, désormais, un incontournable du calendrier berlinois.

Pour l’occasion, Esther Schipper déménage dans de plus grands espaces et présente Anri Sala, à quelques dizaines de mètres de là, Tanja Wagner expose Kapawani Kiwanga tandis que, au coin de la rue, EXILE présente quelques français dans une exposition de groupe. Une fois encore, la scène française n’est pas en peine et il faut s’en réjouir.

Mais on ne fait pas 1.000 kilomètres pour venir de France voir des français! Il faudra donc surveiller avec attention Eva Kot’átková chez MEYER RIEGGER, traverser la rue pour jeter un œil chez Daniel Marzona (qui présente Bernd Lohaus), et passer chez Mehdi Chouakri pour voir les œuvres de la subtile et géniale Charlotte Posenenske.

Enfin, un petit bémol et un souhait pour les prochaines éditions : prendre des risques. Car si Jürgen Klauke (Galerie Guido Baudach), Candice Breitz (KOW), Thomas Schütte (Carlier / Gebauer), Martin Barré (Kunsthandel Wolfgang Werner) ou Michel Majerus (NEUGERRIEMSCHNEIDER) sont des artistes passionnants, ils ne sont pas véritablement des découvertes et ne représentent pas ce que Berlin a de plus innovant à offrir en ce moment. Il sera donc bon, entre deux « blockbusters », d’entrer dans les autres galeries (Thomas Fischer, House of Egorn ou l’experimental Eigen+Art Lab) et de jeter un œil attentif…

Mais que serait une galerie sans collectionneurs? Il faudra donc aussi, lors du passage à Berlin, garder un peu de temps pour visiter la collection de Julia Stoschek (qui donne une place de choix à Cyprien Gaillard) et, surtout, la collection Hoffmann (qui présente un étrange artiste français répondant au nom de Titus). Les œuvres d’art, une fois vendues, ne finissent pas forcément dans une caisse d’un port franc et il est bon de voir que de véritables collectionneurs passionnés continuent à les faire vivre.

Thibaut de Ruyter
____

Thibaut de Ruyter est architecte, commissaire d’expositions et critique d’art et d’architecture. Il vit et travaille à Berlin depuis 2001 et collabore régulièrement aux revues artpressMouvement et Fucking Good Art. Il a organisé des expositions au HMKV de Dortmund, au Eigen+Art Lab de Berlin, au Museum Kunstpalast de Düsseldorf, au Kunstmuseum de Bochum et a accompagné la nouvelle conception du Museum Angewandte Kunst de Francfort/Main. Il est, avec Gaisha Madanova, le co-fondateur du premier magazine d’art au Kazakhstan — ALUAN — et a curaté avec Inke Arns, pour le Goethe-Institut, une exposition itinérante intitulée Die Grenze et basée sur les artistes des pays de l’ex-URSS (à voir jusqu’à la fin de 2018 dans diverses villes de Russie, Asie Centrale et Causase). Il prépare pour juin 2017 une exposition sur le livre de photographie au CRP de Douchy-les-Mines et une autre à partir de la collection du Museum Sztuky à Lodz.

IN EXTENSO – Boiler Room

DAZ-Y-Table-JC

Quelles pratiques curatoriales à l’ère du nomadisme et de la dématérialisation ?

à la Fondation d’entreprise Ricard
lundi 13 avril 2015 de 14h30 à 18h – entrée libre

La Fondation d’entreprise Ricard accueille In Extenso, programme interdisciplinaire in progress mené par le Bureau des arts plastiques et de l’architecture et le Deutsches Architektur Zentrum (DAZ) à Berlin. Curatrices constructrices du projet, Agnès Violeau, Karima Boudou et Céline Poulin y sondent les pratiques curatoriales actuelles avec les intervenants invités et le public.

En savoir plus

DIX SUGGESTIONS D’EXPOSITIONS À VOIR EN FRANCE EN 2015 PAR MEHDI BRIT

IMG_1607

Mehdi Brit est commissaire d’exposition et historien d’art, spécialiste de la performance et de ses formes contemporaines. Rédacteur en chef de la Revue Diapo, il est commissaire associé à la FIAC (cycle In Process), au Silencio (cycle A Rebours) et au Festival international d’art de Toulouse (L’Eveil du Printemps).

Il nous propose une sélection de dix expositions à ne pas manquer en 2015.

En savoir plus

WORKSHOP : ESPACE PUBLIC

Workshop In Extenso – Erweitert : Espace Public, le 27 novembre 2014 au Deutsches Architektur Zentrum avec :

- Yildiz Aslandogan, architecte
- Fabien Bidaut, architecte
- Alicia Frankovich, artiste
- Judith Lavagna, commissaire d’exposition indépendante
- Aude Pariset, artiste
- Joanne Pouzenc, architecte
- Cailen Pybus, architecte
- Tanya Ostojic, artiste
- Vanessa Safavi, artiste
- Cathy Larqué, responsable du Bureau des arts plastiques
- Matthias Böttger, commissaire d’exposition du Deutsches Architektur Zentrum

En savoir plus

Marc Bembekoff : entretien avec Renaud Auguste-Dormeuil

Collage: Renaud Auguste-Dormeuil, Sans Titre

Collage: Renaud Auguste-Dormeuil, Sans Titre

Dans son travail artistique post-conceptuel, Renaud Auguste-Dormeuil sonde les paradoxes des images et déconstruit les stéréotypes véhiculés par les médias. Il remet sans cesse en question la production de l’image médiatique ainsi que son contenu politique subliminal. Depuis le milieu des années 1990, il révèle les structures invisibles qui façonnent notre relation avec la réalité médiatique : visibilité – invisibilité ; clarté – opacité ; mémoire – amnésie. Dans une discussion avec Marc Bembekoff, il présentera son travail et ses futurs projets à la lumière des évolutions sociales.

Renaud Auguste-Dormeuil (*1968, vit et travaille à Paris) a été lauréat du Prix Meurice pour l’art contemporain en 2010. L’année précédente il a été pensionnaire à l’Académie de France – Villa Medicis à Rome.
Expositions : Musée  d’Art Contemporain, Vitry-sur-Seine  (2013) ; La Friche Belle de Mai, Marseille (2013) ; Fondation d’entreprise Ricard, Paris (2013) ; Museu Brasileiro da Escultura, São Paulo (2012) ; Maison des Arts, Malakoff (2010) ; Moscow Museum  of Modern  Art (2010) ; Palais de Tokyo, Paris (2006) ; La Caixa Foundation, Barcelona (2005) ; Swiss Institute, New York (2004).

Marc Bembekoff (*1978, vit et travaille à Vienne et à Paris) est commissaire et directeur du Centre d’art contemporain La Halle des Bouchers à Vienne. Il a été auparavant commissaire d’exposition au Palais de Tokyo ainsi qu’au musée Rodin à Paris. Pour la 56ème Biennale de Venise, Marc Bembekoff assurera le commissariat du pavillon croate représenté par l’artiste Damir Očko

Discussion en anglais

Entrée gratuite

In Extenso – Erweitert : Espace public

A l’occasion de la troisième discussion publique organisée dans le cadre du projet In Extenso – Erweitert, la curatrice Céline Poulin a invité l’artiste Jean-Pascal Flavien et l’architecte Markus Miessen à débattre sur le thème de l’espace public, autour de la Y-table du Deutsches Architektur Zentrum.

Céline Poulin © Jana Nowack

Céline Poulin © Jana Nowack

En savoir plus

ARTE CREATIVE – INTERVIEW AVEC CÉLINE POULIN

« Je m’intéresse à l’art, celui qui perturbe »

Dans un interview avec Arte Creative, Céline Poulin parle de son travail de commissaire et du projet In Extenso – Erweitert.

CelinePoulin_1_CreditMarlenMueller © Marlen  Müller

Pour le troisième volet « Espace public », Céline Poulin invite l’architecte Markus Miessen et l’artiste Jean-Pascal Flavier autour de la Y-Table du DAZ. Ensemble, ils s’interrogeront sur les questions suivantes : Comment une œuvre, une architecture interagit-elle avec la multiplicité de voix qui construisent l’espace public ? Quel impact ce contexte a-t-il sur la relation qui unit l’artiste, l’architecte et le public, parfois participant ? Sur les acteurs eux-mêmes ?

 

 

In Extenso – Erweitert #3 : discussion publique le jeudi 27 novembre 2014 à 19h

In Extenso_Public Space_Invitation Flyer-page-001 - Kopie

 

Dans le cadre de « In Extenso – Erweitert », la curatrice Céline Poulin discutera, à la DAZ Y-Table, avec l’artiste Jean-Pascal Flavien et l’architecte Markus Miessen, dont les travaux respectifs, à la frontière de l’art et de l’architecture, interrogent la relation entre langage et constitution de l’espace. Comment une œuvre, une architecture interagit-elle avec la multiplicité de voix qui construisent l’espace public ? Quel impact ce contexte a-t-il sur la relation qui unit l’artiste, l’architecte et le public, parfois participant ? Sur les acteurs eux-mêmes ?

Direction artistique : Marc Bembekoff (curateur indépendant), Matthias Böttger (DAZ), Cathy Larqué (Bureau des arts plastiques, Institut français)

Workshop : Contexte Social

David Hammons, Shoe Tree, 1981

David Hammons, Shoe Tree, 1981

Workshop In Extenso – Erweitert : Contexte Social, le 25 septembre 2014 au Deutsches Architektur Zentrum avec :

- Karima Boudou, commissaire d’exposition
- Jörg Stollmann, architecte et professeur
- Bani Abidi, artiste
- Cathy Larqué, responsable du Bureau des arts plastiques
- Matthias Böttger, commissaire d’exposition du Deutsches Architektur Zentrum

En savoir plus

Huit suggestions pour la FIAC 2014 par Mouna Mekouar

IMG_1508-750x560

La FIAC ouvre ses portes du 23 au 26 octobre 2014. Entre la réouverture du musée Picasso et l’inauguration de la fondation Louis Vuitton, cette semaine parisienne s’annonce riche en découvertes artistiques.
Mouna Mekouar est doctorante en histoire de l’art et curatrice au Palais de Tokyo entre 2012 et 2014. Elle vient de collaborer comme commissaire associée à l’exposition « Formes Simples » qui se tient au Centre Pompidou-Metz jusqu’en novembre 2014. Pour Jeunes Commissaires, Mouna Mekouar a fait huit suggestions des lieux incontournables pour la FIAC 2014

En savoir plus

Dix suggestions d’expositions à voir pendant le Mois européen de la photographie par Sabine Weier

Sabine Weier

Au cours de la sixième édition du Mois européen de la photographie, l’Institut polonais de Berlin présente l’exposition « Stocznia/Shipyard » organisée par Sabine Weier, auteure et commissaire d’exposition indépendante. Au total, 130 photographies sont présentées du 16 octobre au 16 novembre 2014. Pour Jeunes Commissaires et le Mois de la photographie, Sabine Weier propose dix suggestions d’expositions à voir.

En savoir plus

In Extenso – Erweitert : CONTEXTE SOCIAL

A l’occasion de la deuxième discussion publique organisée dans le cadre du projet In Extenso – Erweitert, la curatrice Karima Boudou a invité l’artiste Jimmie Durham et l’architecte Laurence Kimmel à débattre sur le thème du contexte social, autour de la Y-table du Deutsches Architektur Zentrum.

© Gerhard Haug

Karima Boudou  © Gerhard Haug

En savoir plus

Arte Creative – Interview avec Karima Boudou

“Les jeunes commissaires d’exposition sont à l’honneur avec le programme In Extenso à Berlin”

Dans un interview avec ARTE Creative, Karima Boudou parle de son travail de commissaire et du projet In Extenso – Erweitert.

© Marlen Müller

© Marlen Müller

Pour le second volet « Contexte social » Karima Boudou invite l’artiste, poète et essayiste Jimmie Durham et l’architecte Laurence Kimmel à la Y-Table du DAZ. Ensemble, ils interrogeront les processus sociaux et politiques qui définissent nos relations avec l’environnement, comment l’architecture et l’esthétique peuvent réagir et comment cela affecte l’idée de nous-même ?

Young Curators Workshop – 8ème Berlin Biennale

image-265x165

La Berlin Biennale for contemporary art a invité des commissaires d’exposition internationaux et émergents à participer à la cinquième édition du workshop destiné à de jeunes curateurs, dans le but d’échanger et de confronter leurs points de vue quant aux discours et aux pratiques curatoriaux.

Sous la conduite de María Inés Rodríguez qui a centré le workshop sur The Exhibition: Metamorphosis of a Concept - hypothèse selon laquelle les expositions universelles à la fin du 19ème siècle auraient établi l’exposition comme entité autonome -, treize commissaires provenant de onze pays différents ont ainsi durant dix jours dialogué avec les curateurs et des experts issus de disciplines artistiques diverses.

Jeunes Commissaires a travaillé en collaboration avec la Berlin Biennale pour permettre à deux commissaires d’exposition françaises : Mélanie Mermod et Barbara Sirieix de participer au BB8 Young Curators Workshop.

Credit Marlen Mueller

Entretien avec Agnès Violeau

Le coup d’envoi du projet “In Extenso – Erweitert” sera donné aujourd’hui, lors d’une discussion autour de la Y-table du Deutsches Architektur Zentrum à laquelle la curatrice Agnès Violeau a invité la philosophe Léa Gauthier et l’artiste Christian Jankowski. Ensemble, ils aborderont le thème de la performance. En vue de cette rencontre, nous nous sommes entretenus avec Agnès Violeau au sujet de sa conception de la performance et du métier de commissaire d’exposition, entre autres questions captivantes.

En savoir plus

Dix suggestions d’expositions à voir en 2014 par Julienne Lorz et Anna Schneider

montage photo

Julienne Lorz et Anna Schneider collaborent actuellement dans le cadre de la préparation d’une nouvelle forme d’expositions à la Haus der Kunst : les Capsule Exhibitions. Celles-ci seront inaugurées en octobre 2014 à la Haus der Kunst, avec la présentation condensée d’œuvres de Tilo Schulz et Mohamed Bourouissa. Les Capsule Exhibitions proposeront des œuvres nouvelles représentant des positions jeunes et internationales.

Elles nous font le plaisir de partager avec nous les expositions à ne pas manquer en 2014.

En savoir plus

Marlène Perronet © Frank Kleinbach

Interview avec Marlène Perronet

Tu as passé un an à l’Akademie Schloss Solitude à Stuttgart dans le cadre d’une résidence « Art-coordination », soutenue par le programme Jeunes Commissaires de l’Institut français. Qu’est-ce que cette expérience t’a apporté ?
L’apport principal de cette bourse de coordination a été de travailler entre les résidents et les membres de l’équipe de l’Akademie Schloss Solitude, auprès desquels j’ai beaucoup appris en termes de management de projets internationaux.

En savoir plus

Dix Suggestions pour Paris pendant la Fiac par Marc Bembekoff

Bembekoff

A Paris, la Fiac ouvre ses portes du 23 au 27 octobre 2013. Expositions, musées, galeries,  centres d’art et de nombreux autres lieux sont à voir ou à découvrir. Trois commissaires parisiens listent leurs dix plus belles suggestions. Aujourd’hui les propositions de Marc Bembekoff, commissaire d’exposition indépendant.  En savoir plus

Foto 2

abc03

JEANNE_DREYFUS_DABOUSSY07

Interview avec Jeanne Dreyfus-Daboussy

Quelles sont vos attentes du workshop “Jeunes Commissaires” de cette semaine?
Pour moi ce sont des rencontres. J’en profite pour découvrir la scène artistique berlinoise et me nourrir de son dynamisme, partager une réflexion ouverte sur les questions de l’exposition.
En savoir plus

Interview avec Shanaynay

Shanaynay_Outside-1

The Institut français / Bureau des Arts plastiques, partner of this year’s abc art berlin contemporary, enables the participation of French project spaces in the context of JEUNES COMMISSAIRES. Invited by abc director, Maike Cruse, the collective Shanaynay will curate a program spanning 15 project spaces, including the French Treize and Bétonsalon at UPCOMING EXHIBITIONS – a temporary format, which will reflect on its own terms of exhibiting, to be presented at abc. Read the interview with them by Cathy Larqué:
En savoir plus

ANAELLE_PIRAT_TALUY04

Interview avec Anaëlle Pirat-Taluy

Comment votre formation d’artiste a-t-elle influencé votre trajectoire?
Durant mon DNAP je n’ai quasiment pas produit d’œuvres. Mon diplôme a consisté en une conférence avec des documents sur des travaux jamais réalisés. Je me suis présentée en tant que critique d’art et ai parlé de mon travail d’artiste comme si c’était celui de quelqu’un d’autre. En savoir plus

HEADER07

Interview avec Karima Boudou

A quel moment de votre parcours le concept de “conservation” est-il apparu?
J’ai fait des études traditionnelles d’histoire de l’art. C’est à Rennes, durant mon master en conservation que tout ce vocabulaire est apparu, donc dans un cadre très académique.

En savoir plus

HEADER04

Sticker

Nos stickers sont arrivés!

Dès demain vous pourrez vous proclamer JEUNE COMMISSAIRE à la foire abc art berlin contemporary! Vous en trouverez aussi au KW Institute for Contemporary Art, au n.b.k. Neuer Berliner Kunstverein, à la Bibliothekswohnung, à Archive Books ou encore au Hamburger Bahnhof et à la Neue Nationalgalerie.

HEADER02

Interview avec Fabienne Bideaud

“Curating is the new criticism”?
Je dirais plutôt que le curating est une nouvelle forme d’expression et d’expérimentation qui permet de manipuler beaucoup d’idées. Il faut pourtant faire attention à la façon dont nous utilisons ces dernières. En savoir plus

HEADER01

Interview avec Arlène Berceliot Courtin

Si l’on comprend le mot “curation” au sens anglais du verbe “to care”, quelle est la chose dont vous vous occupez en ce moment?
En premier lieu, je m’occupe des artistes. Pour moi, le rôle du curateur/de la curatrice consiste essentiellement en l’action de prendre soin. Concrètement, cela consiste en beaucoup de conversations, et ensuite de mise en application de ces conversations, c’est à dire “prendre soin” de trouver le bon format pour que les idées communiquées par l’artiste prennent forme.

En savoir plus