Lila Torquéo

Lila Torquéo (1994) est curatrice et autrice indépendante, basée entre Paris et Bruxelles. Son travail prend corps dans des expositions, des éditions et des maquettes. Récemment, elle a curaté The Airbag generation à Medusa (Bruxelles), qui portait sur les enjeux érotiques et économiques de la peau, autour de la figure de Lolo Ferrari. Elle s’intéresse aux dimensions intimes et politiques d’architectures domestiques et charnelles, au cœur de l’exposition CRÛ dans le Palais des Beaux-Arts de Paris. Elle s’est immiscée dans l’esprit bourgeois bohème de la Cité Montmartre (Paris), où elle a curaté plusieurs expositions, dont La Fondation Giacobetti, une institution miniature où s’est tenue l’exposition de Nastassia Kotava et Darya Danilovitch. Dans l’exposition Attaches parisiennes pour poignées de porte, elle a fait de la maison de poupées une méthode pour repenser les espaces de la Villa Belleville (Paris) et les liens des artistes résident·es. Son intérêt pour l’usage de la réappropriation dans des pratiques artistiques et militantes, infuse l’exposition/édition qu’elle a co-curatée avec Lou Ferrand, lors de sa résidence aux Beaux-Arts de Paris, en collaboration avec Act Up-Paris et l’Académie Gay & Lesbienne. Elle a été intervenante invitée avec Lou Ferrand au séminaire de Clara Schulmann (Beaux-Arts de Paris) autour de l’œuvre de Kathy Acker et de Mélanie Matranga, ainsi que de Vincent Romagny (École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Lyon) pour discuter de l’archive exposée. Elle prépare l’exposition des diplômé·es de l’École Supérieure des Beaux-Arts de Montpellier. Lila Torquéo écrit régulièrement pour des galeries, des artistes et des revues dont CRITIQUE D’ART. Elle a travaillé pendant trois ans au sein du collectif Art Session, au service de la programmation du Centre Pompidou (Paris).