Intro

Nouvelles formes de soutien aux jeunes commissaires d’exposition en France et en Allemagne

En savoir plus

Journal

Les Vitrines 2022

Initiées depuis 2021, « Les vitrines » sont un espace d’exposition dédié à la scène artistique française, mis en place par le Bureau des arts plastiques de l’Institut français d’Allemagne et l’Institut français de Berlin. Cette année, la direction artistique des vitrines est confiée à la commissaire Anne-Laure Lestage et l’identité visuelle au Studio Haberfeld.

La proposition imaginée par Anne-Laure Lestage pour Les vitrines 2022 invite tout au long de l’année rythmée de trois expositions des artistes français.es en solo ou en duo qui réfléchissent, de manière élargie, l’écriture sauvage dans leur pratique. Titre éponyme du poème pastoral de Mallarmé et de la chorégraphie bestiale de Nijinski, L’après-midi d’un faune fait l’éloge d’une créature, mi-homme mi- animal, à la poursuite de son désir. À travers des formes libres et intuitives, les artistes révèlent avec fragilité, douceur et brutalité des altérités entre les mondes vivants. Ce prélude champêtre se retrouve ici au carrefour d’une rue berlinoise, telle une plante rudérale qui pousserait entre les failles du ciment. Humain et animal, domestique et instinctif s’entrelacent par des jeux de représentations, de gestes et de matières équivoques. Les vitrines tentent de réfléchir à la question du monde sauvage.

Anne-Laure Lestage

La pratique curatoriale d’Anne-Laure Lestage vise à croiser l’art contemporain, les arts décoratifs et l’artisanat. Elle s’intéresse particulièrement aux questions liées à l’anthropocène et aux arts domestiques. En 2019 elle crée un espace curatorial a mano studio à Biarritz avec pour objectif de décloisonner les pratiques artistiques contemporaines et de renouer avec les savoir-faire ancestraux.

Programme 2022

Commissariat de Anne-Laure Lestage.
Graphisme par le Studio Haberfeld.

Exposition de Raphaël Larre „Forêt intérieure“, 18 Février – 29 Mai 2022.
Plus d’informations

Exposition de Philipp Röcker „Sentimental Building“ 8 Juin – 9 Octobre 2022.

Exposition de Ferruel-Guédon 14 Octobre 2022 – 8 Janvier 2023.

Jade Barget — Notes d’observations sur le mouvement de la chair, des états et du soleil

Jade Barget est une jeune conservatrice sélectionnée en 2020 pour la bourse de voyage et de recherche en Allemagne. Elle nous fait part de ses explorations lors de son séjour à Berlin et Francfort sur le Main dans un essai intitulé « Notes d’observations sur le mouvement de la chair, des états et du soleil » (2020).

 

Ouverture

Berlin est une ville qui danse des premières heures de la nuit, aux dernières lueurs du jour, une ville dans laquelle le soir s’étire et s’allonge. Le mouvement des corps entre alors en relation avec le temps – il l’altère, le sculpte.

C’est dans cette capitale aux nuits sans fin que je souhaitais étudier le rôle de la danse et de la chorégraphie au sein des pratiques artistiques et curatoriales actuelles, et réfléchir au potentiel de penser à travers la danse. La bourse de recherche Jeunes Commissaires du Bureau des arts plastiques de l’Institut Français m’a permis de m’engager dans cette étude.

Ce projet est né de ma fascination pour l’image en mouvement, de ses forces et de ses limites. En effet, si les images opèrent sur notre sensible, cette opérativité connaît également une limite, comme nous le rappelle Jacques Rancière. Andrea Soto Calderón, commentant le travail du philosophe, note : « Les images se situent toujours entre un excès et un défaut : il y a toujours un peu plus que ce que l’on voudrait mettre dans une image et toujours un peu moins. » Mes recherches m’ont amenée à étudier le travail d’un certain nombre d’artistes qui, à travers une approche corporelle, s’émancipent de l’image, se défont de ses logiques de représentation. À la lisière du visible, à travers la danse et la chorégraphie, ils·elles sculptent le sensible, l’affect, ou encore les états psychiques.

En savoir plus

Liberty Adrien : Berlin Art Week 2020

Recommandations pour la Berlin Art Week 2020 de Liberty Adrien, commissaire d’exposition basée à Berlin et Paris.

Photo : Nils Müller

Une nouvelle semaine de l’art à Berlin dans un climat particulier. À la lumière des études et des témoignages rendus publics ces derniers mois, nul ne peut douter de la discrimination structurelle de genre et ethnique qui persiste dans le monde de l’art. En tant que visiteurs, nous avons là une responsabilité sociale dont nous devons être conscients. Nos silences ou nos prises de positions critiques face aux inégalités de représentation influencent les approches curatoriales des institutions, des galeries, etc. Il nous faut remettre en question et analyser les offres qui nous sont proposées – conditionnant notre éducation et notre compréhension du monde – et démontrer notre soutien en faveur d’une véritable égalité et diversité culturelle. En savoir plus

POINT DE VUE

Le jeune commissaire Tristan Deschamps (*1992 à Beuvry) s’associe au Bureau des arts plastiques pour le développement d’une série de vidéos sur la scène artistique française à Berlin et partagera les aperçus de son travail avant le lancement officiel de la série cet automne.

24.08.2020 : Claude Eigan

© Tristan Deschamps

Lundi 24 août, aujourd’hui nous avons filmé notre dernière rencontre pour « Point de vue », dans un atelier qui m’est familier, celui de Claude Eigan. Situé non loin de celui de Daniela Macé-Rossiter, dans le quartier de Wedding, au bord de la Seestraße. Un beau moment de partage de projets à venir, deux expositions solo et une biennial à Athènes en 2021. Filmer de beaux échanges va nous manquer…! En savoir plus

Projets

Les Vitrines 2022

Initiées depuis 2021, « Les vitrines » sont un espace d’exposition dédié à la scène artistique française, mis en place par le Bureau des arts plastiques de l’Institut français d’Allemagne et l’Institut français de Berlin. Cette année, la direction artistique des vitrines est confiée à la commissaire Anne-Laure Lestage et l’identité visuelle au Studio Haberfeld.

La proposition imaginée par Anne-Laure Lestage pour Les vitrines 2022 invite tout au long de l’année rythmée de trois expositions des artistes français.es en solo ou en duo qui réfléchissent, de manière élargie, l’écriture sauvage dans leur pratique. Titre éponyme du poème pastoral de Mallarmé et de la chorégraphie bestiale de Nijinski, L’après-midi d’un faune fait l’éloge d’une créature, mi-homme mi- animal, à la poursuite de son désir. À travers des formes libres et intuitives, les artistes révèlent avec fragilité, douceur et brutalité des altérités entre les mondes vivants. Ce prélude champêtre se retrouve ici au carrefour d’une rue berlinoise, telle une plante rudérale qui pousserait entre les failles du ciment. Humain et animal, domestique et instinctif s’entrelacent par des jeux de représentations, de gestes et de matières équivoques. Les vitrines tentent de réfléchir à la question du monde sauvage.

Anne-Laure Lestage

La pratique curatoriale d’Anne-Laure Lestage vise à croiser l’art contemporain, les arts décoratifs et l’artisanat. Elle s’intéresse particulièrement aux questions liées à l’anthropocène et aux arts domestiques. En 2019 elle crée un espace curatorial a mano studio à Biarritz avec pour objectif de décloisonner les pratiques artistiques contemporaines et de renouer avec les savoir-faire ancestraux.

Programme 2022

Commissariat de Anne-Laure Lestage.
Graphisme par le Studio Haberfeld.

Exposition de Raphaël Larre „Forêt intérieure“, 18 Février – 29 Mai 2022.
Plus d’informations

Exposition de Philipp Röcker „Sentimental Building“ 8 Juin – 9 Octobre 2022.

Exposition de Ferruel-Guédon 14 Octobre 2022 – 8 Janvier 2023.

Les Vitrines

Vue de l’exposition de Hoda Tawakol, « Corps (in)visibles », janvier – avril 2021 © Photo Ivo Gretener. Commissaire: Liberty Adrien

Vue de l’exposition de Anne-Lise Coste, « Nous Danserons », avril – juillet 2021 © Photo Ivo Gretener. Commissaire: Liberty Adrien

Vue de l’exposition de Charlotte Dualé « Entre aide », juillet – octobre 2021 © Photo Ivo Gretener. Commissaire: Liberty Adrien

Vue de l’exposition de Marie-Claire Messouma Manlanbien « Ainsi dans le silence », octobre 2021 – janvier 2022 © Photo Ivo Gretener. Commissaire: Liberty Adrien

En 2021, le Bureau des arts plastiques de l’Institut français d’Allemagne et l’Institut français de Berlin initient « Les Vitrines », nouvel espace d’exposition consacré à la scène artistique française émergente. Situé au sein de la Maison de France et au cœur de l’une des avenues commerçantes berlinoises les plus fréquentées, cet espace vitré de 20 mètres de long accueillera quatre expositions par an dont la conception et l’organisation seront confiées à un-e jeune commissaire. Nées d’une volonté d’offrir un espace de création fort de sa grande visibilité à la jeune scène artistique française, « Les Vitrines » visent à devenir un passage incontournable dans le parcours « art contemporain » de Berlin-Charlottenburg.

Le projet « Les Vitrines » met un espace à disposition d’un-e jeune commissaire pour la conception et la mise en œuvre de quatre expositions d’art contemporain chaque année. Les expositions, chacune visibles sur une période de trois mois, rassembleront les œuvres d’artistes spécifiquement conçues ou adaptées pour ce lieu singulier. Chaque exposition sera accompagnée d’une publication imprimée (sous forme d’affiche, livret ou dépliant) dont la charte graphique sera confiée à un-e designer et développée en étroite collaboration avec le-la commissaire sur toute la durée du cycle d’exposition. Le potentiel considérable de ce projet réside dans le format expérimental de l’espace d’exposition. Sa structure architecturale, sa situation géographique et son accessibilité au grand public sont autant de caractéristiques singulières que commissaires et artistes prendront en considération pour des propositions originales.

Conçu comme un projet collaboratif entre différents corps de métier artistiques (commissaire, artistes, et designers graphique), le projet des « Vitrines » se veut un tremplin pour la jeune scène française à une échelle européenne.

Tous les ans en été, le BDAP publiera un appel à candidature dans le cadre de son programme JEUNES COMMISSAIRES pour sélectionner le-la commissaire responsable du cycle de l’année suivante. Le choix sera opéré par les équipes du BDAP et de l’Institut français de Berlin selon la pertinence des projets présentés dans le contexte donné.

 

Programme 2021

Commissariat de Liberty Adrien.
Graphisme de Sophie Douala.

Exposition de Hoda Tawakol « Corps (in)visibles », 23 janvier – 5 avril 2021.
Plus d’information ici

Exposition de Anne-Lise Coste « Nous danserons », 24 avril – 11 juillet 2021.
Plus d’information ici

Exposition de Charlotte Dualé « Entre Aide », 24 juillet – 10 octobre 2021.
Plus d’information ici

Exposition de Marie-Claire Messouma Manlanbien « Ainsi dans le silence », 29 octobre 2021 – 16 janvier 2022
Plus d’information ici

FOCUS IN BERLIN

En Septembre 2020, le Bureau des arts plastiques a initié Focus à Berlin, un programme consistant à réunir des professionnels du monde de l’art contemporain allemands et français sur deux journées autour de la scène artistique française basée à Berlin. Né d’une volonté de faire la lumière sur ces artistes qui ont quitté la France, temporairement ou pour du long terme, le programme était constitué de visites d’ateliers et d’expositions, de temps d’échange avec les artistes, et de moment conviviaux propices aux rencontres entre professionnels.

Rencontre entre artistes et professionnels à l’Institut français de Berlin

Cette année, les participants qui nous ont fait le plaisir de rejoindre le programme sont Tomke Braun (Kunstverein Göttingen), Marie Griffay (FRAC Champagne Ardenne), Lydia Korndörfer (Kunstverein Arnsberg), Benoit Lamy de la Chapelle (CAC Synagogue de Delme), Lucie Sotty (Galerie Sans titre (2016)), Thomas Thiel (Museum für Gegenwartskunst Siegen), ainsi que les artistes Saâdane Afif, Edouard Baribeaud, Charlotte Dualé, Cécile Dupaquier, Dominique Hurth, Matthieu Martin, Xavier Mazzarol, Adrien Missika, Pierre-Etienne Morelle, Aude Pariset, Jimmy Robert, Maya Schweizer, et Emilie Pitoiset dans le cadre de son exposition à Klemm’s. En savoir plus